BAIGNADE DANS L'OUTBACK

Besoin d'un peu de fraicheur? Des sites de baignade se cachent aux quatre coins du Territoire du Nord, même dans les zones les plus arides du Centre rouge. Au programme : piscines naturelles bordées de palmiers, d'eucalyptus ou de pandanus, chutes d'eau et même sources thermales. Quand l'eau joue avec la forêt, la savane et le désert !

Canyons & billabongs

Au coeur du Territoire du Nord, la Fink river tire sa force des MacDonnell Ranges, chaîne de montagnes longue de 650 kilomètres, vieille de 800 millions d'années.

La rivière s'étire sur près de 600 kilomètres jusqu'au désert de Simpson, créant une successions de points d'eau, baptisées billabongs par les aborigènes, où il fait bon se rafraichir. Les rock-wallabies, galas et cacatoès les apprécient également, comme à Glen Helen et Ormiston Gorge. A Kings Canyon, l'oasis du Jardin d'Eden a même des airs de paradis perdu. Tout comme Gunlom, dans le parc national de Kakadu.

Sous les cascades

L'eau a forcé son passage à travers les plateaux et collines du Top End. L'énergie dégagée par les chutes fait vibrer le bush depuis des millénaires. Spectaculaires comme les Jim Jim et les Twins Falls (Kakadu National Park) pendant la saison humide ou plus intimes comme Edith Falls. A leurs pieds des bassins se sont créés, propices à la baignade. Dans le parc national de Litchfield, les Wangi et Florence Falls offrent même de véritables piscines naturelles. L'occasion de profiter d'une eau cristalline au coeur du bush.

Sources thermales

A une centaine kilomètres au sud-est de Katherine, Mataranka illustre bien la douceur des sources thermales du Territoire du Nord. Au milieu de cet oasis tropical, une eau pure surgit à 34 degrés. A 2 kilomètres, les sources de Bitter Springs (parc national d’Elsey) ont transformé la rivière en site idéal pour se baigner, bordé de palmiers et d'eucalyptus. Encore plus chaudes, les Douglas Hot Springs, gérées par les aborigènes Wagiman dans le parc de Tjuwaliyn, attirent également les visiteurs ... dont des bandicoots, quolls et autres petits marsupiaux.

Attention, croco !

La baignade est possible dans la plupart des points d'eau du Territoire du Nord, sauf près des estuaires et dans les zones marécageuses où les crocodiles d'eau de mer, les «salties», sont présents. Des panneaux indiquent alors clairement le danger.

A Edith Falls et dans les gorges de Katherine (Nitmiluk National Park), les baigneurs sont les bienvenus, même si des crocodiles d’eau douce, (les «freshies») craintifs et inoffensifs, habitent les lieux.